Après la mobilisation au centre hospitalier de Quimper ce jeudi 14 novembre, quelque 300 personnes, usagers, élus, militants associatifs et syndicaux se sont rassemblés place Saint-Corentin en soirée.

18 h, ce jeudi 14 novembre 2019, place Saint-Corentin à Quimper, journée d’action nationale du secteur santé-social. Au micro, Hélène Derrien, du comité de défense de l’hôpital de Concarneau lance un appel à celles et ceux qui souhaitent prendre la parole.

La nuit est tombée, vin chaud et tartes sont à l’abri du crachin sous un barnum. Une soignante de l’hôpital de Quimper évoque « la lutte » en cours au sujet de la diminution des RTT. Quelques heures plus tôt, ils étaient près de 700 à défiler jusqu’aux locaux de l’Agence régionale de santé depuis l’établissement de soins.

Lors de la mobilisation du secteur santé-social ce jeudi 14 novembre à Quimper (Finistère).

Une collègue de l’hôpital de Gourmelen prend la suite. Elle évoque les congés imposés », les « lits supprimés », les listes d’attente qui s’allongent… surtout en pédopsychatrie : « Attendre un an alors que son enfant est malade, pour les parents, c’est dramatique. »

La situation dans les établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes n’est pas meilleure : « À Audierne, le personnel fait grève une heure par semaine pour dénoncer la politique d’accompagnement des personnes âgées, que nous deviendrons tous un jour », lance au micro une dame.

Cet aide-soignant dans un autre Ehpad, titulaire depuis un an et demi, livre quelques exemples de ce qu’il vit au travail : « Je vois chaque semaine des patients, tous âgés de plus de 90 ans, qui n’ont pas pu manger. Le dimanche, j’ai douze toilettes à faire. Il faut parfois cinq minutes pour faire sortir une personne du lit. D’autres ne souhaitent pas se laver. On n’a pas le temps de les encourager. On n’a même pas la force de leur sourire tellement on est dans le stress, tout le temps. »

« Un turn-over incroyable »

Au sein de son équipe, il est le seul titulaire : « Il y a des remplaçants, un turn-over incroyable. Dans nos métiers, il y a de la précarité. Et nous sommes mal payés. »

« Santé en danger, sauvons l’hôpital public », « Ils cassent nos hôpitaux ! Ils cassent notre service public ! Ils volent notre Sécu ! » Les slogans, accrochés sur le dos, réclament un autre modèle pour le système de soins.

D’ailleurs, Hélène Derrien reprend le micro et invite toutes celles et tous ceux qui se battent pour leurs revenus, pour un autre système de santé, pour la préservation de la planète, à participer à la journée de mobilisation nationale du 5 décembre, « pour exiger une société qui réponde à nos besoins. Ce qui n’est plus le cas ».

source: https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/quimper-soignants-usagers-et-elus-reunis-pour-defendre-un-autre-modele-de-sante-6608912

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code