Antoinette et Soaz Jolivet, doctorante en sociologie à l’UBO, engagées dans le mouvement des Gilets jaunes.

Le Groupe des Gilets jaunes du Pays Glazik se penche sur une année un peu folle de mobilisation qui a durablement marqué le paysage local et national. « Qui sont les Gilets jaunes ? » : la réponse s’avère riche et complexe. Réunion publique mardi avec des chercheures.

Elles sont à côte à côte sur la banquette du bar Les Glaziks, à Quimper, aussi différentes que solidaires. Antoinette a enfilé son gilet jaune orné du badge « On ne lâche rien ». Elle cherche ses mots et s’enflamme. « Avec ce mouvement on découvre que l’on n’est pas seule, dit-elle. Je n’ai jamais passé des fêtes de fin d’année aussi belles que l’an passé. C’était gigantesque à Troyalac’h ». Soaz porte, elle, un chemisier rouge flamboyant et ne cache pas son engagement très à gauche. Elle est aujourd’hui doctorante en sociologie à l’UBO et travaille sur la « gouvernance des communs ». La chercheure, selon une pratique courante dans les sciences sociales, revendique « l’observation participante ». Son engagement au sein des Gilets jaunes a aussi nourri ses travaux. Les deux Quimpéroises ont dépassé la cinquantaine. « Nous sommes de la génération qui a grandi avec le bénéfice des Trente Glorieuses, dit Soaz. Celle qui a ensuite été la première victime des récessions. C’est pour cela que les Gilets jaunes étaient plutôt des personnes insérées mais dans un processus d’invisibilisation. Car les vrais invisibles eux le sont restés pendant ce mouvement, trop éloignés de tout ».

“Les vrais invisibles le sont restés pendant ce mouvement, trop éloignés de tout.

« Nous avons modernisé le mot citoyen »

Alors que le premier anniversaire du mouvement, né autour de la mi-novembre 2018, approche, des Gilets jaunes quimpérois proposent une réflexion sur un moment inédit aux multiples débouchés. Le souci des militants est de dépasser les images associées au nom, essentiellement celles des manifestations houleuses dans les grandes villes. « En novembre nous avions 84 % de soutien en France, mais la médiatisation des manifestations a joué contre nous. À Quimper, nous étions pacifiques mais il a fallu reconstruire une image ». Ce chantier fut difficile. « Vu l’ampleur du mouvement, on ne pouvait pas maîtriser ces images, d’autant plus que chaque groupe local ne voulait pas tomber dans un fonctionnement vertical ». Soaz pointe ainsi une des premières originalités des Gilets jaunes dans ses principes (ils seront ensuite détournés par certains) : l’horizontalité, la transversalité. « Les Gilets jaunes sont une vitrine de la société française. Chacun y est porteur de ses compétences reconnues par le reste du groupe. Les Gilets jaunes ont modernisé le mot citoyen à une époque où l’on ne parlait que d’habitants assignés à résidence ».

“Les Gilets jaunes ont modernisé le mot citoyen à une époque où l’on ne parlait que d’habitants assignés à résidence.

Un travail de fond

« On a cherché à discréditer le mouvement en disant qu’il était anti-écologique à cause de sa naissance contre une taxe carburant, mais c’est bien les Gilets jaunes qui ont inventé le slogan ‘ fin du monde, fin du mois, même combat’» ajoute Soaz. Car des Gilets jaunes ont construit un projet. Laborieusement, lors de réunions hebdomadaires, un groupe quimpérois a travaillé sur des propositions d’actions concrètes, résumées dans le manifeste « La parole aux citoyens », riche de 14 fiches de synthèse et 100 propositions. Un travail moins visible mais déjà remarqué. Des candidats aux municipales ont sollicité des militants, repris des idées. Alors des Gilets jaunes aux élections ? Une des règles implicites c’est que chacun parle en son nom et ne représente pas le mouvement. Comment alors passer à l’action concrète ?


Pratique
Réunion publique mardi 5 novembre à 20 h à l’Espace associatif 53, impasse de l’Odet, avec Soaz Jolivet et le témoignage de Mélanie Duclos, socio-anthropologue à l’UBO, qui a travaillé sur les Gilets jaunes de Brest.

Ronan LARVOR

source: https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/qui-sont-les-gilets-jaunes-les-acteurs-repondent-31-10-2019-12422793.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code