Le 29 octobre dernier l’Assemblée Nationale a voté en 1ère lecture le Projet Loi de Financement de la Sécurité Sociale. Si aucune modification n’y est apporté la dotation prévue pour les hôpitaux sera « augmentée » de 2,1 % alors que le maintien en l’état du système hospitalier exige au moins +5 %. Il manquera deux milliards pour « fonctionner normalement » , arrêter les fermetures de lits, permettre aux personnels de « souffler ».

Mme Buzyn, ministre de la santé et le gouvernement Macron restent parfaitement insensibles et sourds à la colère qui monte des établissements hospitaliers et des EHPAD (maisons de retraite). En 2018 près de 4200 lits ont été supprimés. Les CHU (Centres Hospitaliers Universitaires) ont diminué de 0,6 % l’effectif du personnel non médical. Avec Macron et Buzyn nous avons la certitude que ça va continuer l’an prochain.

Dans le même temps Macron et Buzyn exonèrent les patrons de nouvelles cotisations à la sécurité sociale et ces exonérations ne seront plus compensées par le budget de l’État .Il s’agit de l’allègement des cotisations sur les heures supplémentaires (prévu pour septembre 2019, et avancé au début de l’année) et de la suppression des cotisations sur la prime exceptionnelle qui devra être associée dorénavant à un accord d’intéressement.

Pour les Glaziks, Gilets Jaunes du Pays Glazik la sauvegarde de l’accès aux soins pour toutes et tous , ça nous concerne toutes et tous !

Jeudi 14 Novembre deux Rendez-vous à Quimper

●14h 45-Manifestation au départ de l’Hôpital Laënnec (CHIC) pour rejoindre la délégation départementale de l’ARS-a l’appel des syndicats hospitaliers

●18h -Rassemblement-Place de la Mairie-appel du Collectif de défense des services publics et de nombreuses associations.

Les Glaziks-Quimper le 12/11/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code