Article de Ronan LARVOR publié par letelegramme.fr le 23/08/19-16h44

Claude Le Moguen et Gilbert Macrez, ce vendredi, à l’Espace associatif.
Le mouvement des Gilets jaunes « n’est pas mort ». En cette veille de rentrée, les Quimpérois disent se structurer dans l’optique de rassembler. Plusieurs rendez-vous sont déjà annoncés.

Deux ou trois barbecues et une opération tractage au rond-point de Troyalac’h, un hommage à Johnny, un Gilet jaune concarnois décédé mi-août : c’est ainsi que se résume l’été pour les Gilets jaunes quimpérois. Un des groupes locaux, les « Glazik », a présenté, ce vendredi, la rentrée du mouvement. « Il n’est pas mort. Il cherche un second souffle, se structure et se prépare à prendre en main les affaires de la République », présente Claude Le Moguen. Avec Gilbert Macrez et Antoine Rio-Cabello, c’est l’un des trois coprésidents de l’association des Gilets jaunes du Pays glazik créée fin juin. « Elle a vocation à intervenir dans les quatorze communes d’agglomération de Quimper, précise Gilbert Macrez. Nous faisons partie du mouvement des Gilets jaunes de l’agglomération ». Car au moins une autre association existe à Quimper, chargée de l’animation de la « maison du peuple » d’Ergué-Armel (*). 

Défendre les services publics

Les différents groupes nés du mouvement de l’automne n’ont pas toujours la même approche des objectifs et des méthodes. « Nous voulons pour notre part travailler avec ce qui existe sur la ville : associations, syndicats… dans une perspective de rassemblement, souligne Claude Le Moguen.

Nous serons présents dans la campagne des municipales et nous n’excluons pas d’y aller nous-mêmes

Notre priorité actuellement c’est la défense des services publics et surtout des urgences de l’hôpital. Mais nous militons aussi contre la privatisation de l’aéroport de Paris et donc pour le référendum. Nous serons présents dans la campagne des municipales et nous n’excluons pas d’y aller nous-mêmes. Car la commune qui est la cellule de base de la démocratie est de plus en plus mise à mal. Notre souci n’est pas d’aller aux élections mais que les citoyens se réapproprient le système ».

Les Glazik indiquent faire partie des 14 groupes de Gilets jaunes recensés dans le Finistère qui se retrouvent lors d’assemblées.

Le programme de rentrée

Cette rentrée, le groupe des Glazik annoncent plusieurs rendez-vous. Une « assemblée citoyenne » de rentrée, ouverte à tous, aura lieu mardi prochain 27 août, à 19 h 30, à la salle située au pignon du Théâtre de Cornouaille.

Le groupe des Glazik participera au rassemblement anti G7 parlementaire de Brest, les 5, 6 et 7 septembre. Les opposants se mobilisent pour « bloquer » cette réunion des présidents d’Assemblée de tous les pays du G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Royaume-Uni et Japon) sur les sujets en lien avec la mer, la gouvernance des océans, le climat et l’énergie.

Les « mardis jaunes », réunions de réflexion thématiques, vont reprendre. La prochaine édition aura lieu le mardi 10 septembre, à 20 h, avec une conférence-débat animée par Alain Ehkirch sur le thème « Comprendre l’euro ». Le lieu n’est pas encore défini.Toute l’actu des Gilets jaunes ici(*) Le groupe Gilets jaunes Quimper a aussi annoncé sa rentrée sur son site Facebook : samedi 24 août tractage contre le G7 à Penhars, de 14 h à 16 h 30, puis reconstruction de la cabane de Troyalac’h à partir de 17 h. Samedi 31 août, soirée à Troyalac’h « avec sono, victuailles en mode auberge espagnoles ». Du 5 au 7 septembre, « blocage du G7 de Brest ». Samedi 14 septembre, à 14 h, le jour où un rassemblement national est prévu à Nantes, ceux qui ne peuvent s’y rendre se donnent rendez-vous à Penvillers pour une « action surprise ».

Ronan LARVOR

source: https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/gilets-jaunes-les-groupes-se-mobilisent-pour-la-rentree-23-08-2019-12365937.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code