Annaïg Le Meur (à gauche) a accueilli la délégation (Claude, Niamh, Gilbert et Philippe) à sa permanence. © Le Télégramme

Les Gilets jaunes de Quimper sont passés des slogans revendicatifs aux propositions concrètes. Elles illustrent une volonté de participer à la vie de la Cité, comme le montre l’initiative sur les mégots et le cahier de propositions transmis, ce samedi, à la députée.

La parole aux citoyens. Au cœur des revendications des Gilets jaunes » : la mise en page du document d’une trentaine de feuillets est soignée et contenu dense et pratique. Ce samedi à 9 h 30, Gilbert, Claude, Philippe et Niamh avaient rendez-vous avec Annaïg Le Meur pour lui remettre le résultat de mois de travail. « Nous avons 11O propositions concrètes sur plusieurs thématiques », résume Gilbert. « Elles sont présentées en plusieurs points : le contexte du problème, ses conséquences et ce que nous proposons. Ce travail a été lancé avant le Grand débat qui a été récupéré par le gouvernement. Il ressort du Vrai débat initié avec les cahiers de doléances ouverts dès le début du mouvement ». Il n’était pas facile d’en tirer un document à la fois synthétique, concret et respectant les avis formulés lors de ces séances de démocratie participative inédites. Le travail a été fait par une dizaine de « citoyens » assidus, une trentaine de personnes ayant au total participé aux différentes réunions.

La volonté d’une société plus juste et l’action participative deviennent un véritable leitmotiv

« Confronter la théorie à la réalité »

« La concertation citoyenne s’est donnée comme objectif de confronter le cadre théorique à la réalité », lit-on dans le préambule du document. « Le travail n’est pas terminé, le document est évolutif », ajoute Gilbert. « Nous travaillons, par exemple, sur le principe de la gratuité des transports en commun ». La proposition sera évaluée tant que possible avant d’être mise sur la table. « Autre exemple, dans le document, nous proposons la rédaction d’une Charte de l’emploi en intérim car il y a un certain nombre de problèmes dans ce secteur », continue Gilbert. Pouvoir d’achat, handicap, logement, emploi, santé, justice fiscale, mais aussi écologie et même Bretagne à cinq départements… La liste des thèmes abordés dans ce premier cahier traduit la volonté « d’une société plus juste et l’action participative deviennent un véritable leitmotiv », lit-on.

Nos propositions ont aussi une dimension locale. Elles seront soumises aux candidats aux municipales

Les candidats aux municipales interrogés

Ce samedi, Annaïg Le Meur qui avait déjà dit son intérêt pour la démarche a donc reçu une délégation qui lui a remis le document. « Nous avons échangé pendant deux heures et demie », dit Gilbert. Elle nous a dit qu’elle referait remonter notre texte ».
« Nos propositions ont aussi une dimension locale », ajoute-t-il. « Elles seront soumises aux candidats aux municipales ». « La question des circuits courts et du développement d’une agriculture de qualité est par exemple un point que nous allons soulever », ajoute Philippe.

© Le Télégramme Publié le 29 juin 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code